Coronavirus France : Macron envisage de prolonger le confinement jusqu'à fin mai

VIDÉO. Lundi soir, le chef de l'État devrait annoncer des mesures fortes concernant aussi les contrôles aux frontières, l'économie et l'éducation, selon le « JDD ». Par Le Point.fr

Lors de son allocution télévisée prévue lundi soir, Emmanuel Macron devrait annoncer une prolongation du confinement au-delà du 15 avril. L'Élysée ne s'en cache plus depuis quelques jours. Mais, selon Le Journal du dimanche, le chef de l'État pourrait bien annoncer que le confinement va être prolongé jusqu'à la fin du mois de mai, soit bien au-delà des deux semaines supplémentaires initialement envisagées. Une source proche de l'Élysée évoque un confinement « jusqu'à la fin mai, au moins jusqu'au 15 ».

Cette semaine, le conseil scientifique a d'ailleurs déjà recommandé d'aller au-delà des six semaines évoquées dans un premier avis. Richard Ferrrand, qui a participé à une visioconférence avec Édouard Philippe vendredi, aurait aussi pointé le danger inhérent au mois à venir, citant pêle-mêle le 1er mai, le 8 mai, l'Ascension, les longs week-ends… « Le mois de mai, c'est une série de dates qui favorisent les rassemblements […] Laisser faire cela serait irresponsable », cite le JDD.


Mais en annonçant une date de sortie ultérieure à celles annoncées en Italie et en Espagne (respectivement les 3 et 10 mai), Emmanuel Macron pourrait aussi se laisser une certaine marge de manœuvre. Ainsi, « il est peut-être plus raisonnable de donner une échéance lointaine, quitte à la raccourcir si les choses s'améliorent », explique un membre de la majorité. Dans le même temps, cela lui permettrait d'éviter une apparition bimensuelle, aux allures de « supplice chinois pour les Français », selon un de ses proches.

Retour en classe en septembre

D'autres dossiers potentiellement explosifs sont sur la table. Le premier d'entre eux est celui de la rentrée des classes. La reprise devrait être repoussée au mois de septembre pour l'ensemble des écoliers, de la maternelle jusqu'aux universités. Un choix facilité par l'annulation des épreuves du baccalauréat. En ce qui concerne les élections municipales, la décision doit officiellement être prise le 23 mai prochain pour l'organisation du second tour. Mais selon le JDD, la question d'un report à l'automne ne ferait plus vraiment débat.

 

Lire aussi Déconfinement : faut-il croire l'étude du BCG sur la date de sortie ?

Les forces de l'ordre devraient se faire aussi plus présentes. Au niveau des contrôles sur le territoire et des sanctions pour ceux qui ne respecteront pas le confinement, mais aussi aux frontières. Un sujet qu'Emmanuel Macron aurait notamment évoqué avec les partenaires sociaux, parlant d'une « fermeture des frontières de la zone Schengen jusqu'en septembre ». Enfin, de nouvelles annonces pourraient aussi être faites dans le domaine économique. Le plan d'urgence, doublé il y a quelques jours pour atteindre 100 milliards d'euros, n'ayant été calibré que pour une durée de confinement estimée à six semaines.