Covid-19 : quel est l’impact du Covid-19 sur l’investissement en or ?

Depuis le début du confinement L’Italie est le premier pays européen à s’être déclaré en confinement total. Depuis le 9 mars la France, l’Allemagne, le Danemark, la Belgique ou l’Espagne, ont eux aussi progressivement décrété la fermeture des écoles et des commerces, mettant tour à tour et sans délai, leurs économies à l’arrêt. Dans l’hexagone notamment, le financement de l’économie ne répond plus à la logique habituelle. Sous perfusion de l’État, les entreprises, petites et grandes, tentent de survivre. Ainsi, la chute des bourses affecte immédiatement et négativement l’économie réelle. Les pertes sont conséquentes, ce qui conduit à la liquidation de nombreux placements — y compris en or — et donc à une baisse momentanée du cours. Cela n’entame pourtant en rien sa valeur.

Covid-19 : quel est l’impact du Covid-19 sur l’investissement en or ?

Depuis plusieurs semaines, l’économie mondiale fonctionne au ralenti quand elle n’est pas complètement à l’arrêt. En cause, la pandémie de Coronavirus débutée en janvier en Chine et propagée depuis, à l’ensemble de la planète.
Si l’impact sur les populations est immense, il l’est également sur l’économie à un niveau international. États confinés, entreprises à l’arrêt, défauts d’approvisionnement et affolement des marchés, le Covid-19 et ses retentissements concernent jusqu’au cours de l’or, moins stable qu’à l’accoutumée.

Un ralentissement mondial de l’économie

L’épidémie de Covid-19 « met l’économie mondiale en danger » avec, selon les travaux de l’OCDE, des projections de croissance négatives partout autour du globe.
Aussi, tandis qu’une sortie de crise pourrait prochainement être envisagée en Chine pays d’origine du patient 0, en Europe la situation se dégrade. L’Italie en quarantaine depuis le 9 mars est particulièrement touchée. De son côté, avec un nombre de cas en rapide progression, la France a elle aussi été placée à l’isolement le 17 mars à midi. Cette limitation extrême des déplacements et du commerce engendre, quelle que soit la nation, un ralentissement économique immédiat et drastique.
En conséquence de quoi, cette crise sanitaire sans précédent présente une réelle incidence sur les marchés économiques. Le CAC 40 en net repli, accuse dès les premiers jours de mars, une forte baisse. Le 12, il chute même de 12,86 %. Un effondrement jamais observé depuis la création de l’indice en 1987.
Qu’en est-il en parallèle, de l’impact du coronavirus sur l’investissement en Or ?

L’impact du Covid-19 sur la demande en or

Comme toutes les autres valeurs, le cours du métal or évolue actuellement selon le développement de la pandémie et les annonces faites par les États.
Tandis que les bourses mondiales sont en crise et que baril de pétrole s’effondre à son plus bas niveau depuis 18 ans, l’or joue plus que jamais son rôle de valeur refuge. On observe pourtant, de la part des investisseurs, des comportements différents.

L’or valeur refuge

Depuis la fin du mois de janvier, demande en or a fortement augmenté. Valeur refuge s’il en est, le fait de détenir de l’or physique rassure, quelles que soient la crise et l’époque traversées.
Ainsi, avec une tendance globale à la hausse depuis plusieurs mois, le cours du métal jaune devrait logiquement poursuivre son évolution durant les semaines à venir. D’un côté se trouvent des acheteurs fidèles — surtout en France — et toujours présents, qui souhaitent investir pour leur protection face aux aléas de la vie. De l’autre, des propriétaires d’or sont actuellement susceptibles de revendre une partie leur stock en l’échange de cash et de liquidités. Le volume des transactions ne devrait donc prochainement pas faiblir, et probablement présenter des opportunités.

Quelle évolution depuis le début de la crise ?

Fin février, le cours de l’or connaissait un pic à près de 50 000 € le lingot. Il reprenait ensuite son cours pour connaître une nouvelle envolée dans les premiers jours de mars et remonter aux alentours de 48 000 €.
Depuis, au fur et à mesure des évolutions liées à la crise sanitaire mondiale engendrée par l’apparition du Covid-19, l’investissement en or de même que son cours font les montagnes russes en conservant toutefois, de bonnes valeurs.

Depuis le début du confinement

L’Italie est le premier pays européen à s’être déclaré en confinement total. Depuis le 9 mars la France, l’Allemagne, le Danemark, la Belgique ou l’Espagne, ont eux aussi progressivement décrété la fermeture des écoles et des commerces, mettant tour à tour et sans délai, leurs économies à l’arrêt. Dans l’hexagone notamment, le financement de l’économie ne répond plus à la logique habituelle. Sous perfusion de l’État, les entreprises, petites et grandes, tentent de survivre.
Ainsi, la chute des bourses affecte immédiatement et négativement l’économie réelle. Les pertes sont conséquentes, ce qui conduit à la liquidation de nombreux placements — y compris en or — et donc à une baisse momentanée du cours. Cela n’entame pourtant en rien sa valeur.

Faut-il investir dans l’or en période de crise ?

Investir dans l’or reste — de tout temps et spécialement en période incertaine — un investissement rentable pour qui souhaite assurer son épargne sur le long terme. De plus, son achat n’est soumis à aucune règle d’imposition. Seule la revente du métal jaune est taxée. Il convient alors de placer ces frais en parallèle avec la plus-value réalisée.
Néanmoins, en cette période inédite, diversifier ses placements — métaux précieux, assurance vie, obligations… — est un excellent moyen d’ailler prudence et sécurité.